Marc Zaffuto et Emmanuel d'Orazio

Les Intimes / lifestyle

Marc Zaffuto et Emmanuel d'Orazio

Depuis 2005, ils sont les seuls qui parviennent à mettre tous les clans de la nuit d’accord : leurs soirées sont les plus folles, les plus dansantes, les plus inoubliables. En ce début d’année, les MC des Club Sandwich nous promettent encore de belles parties. Et ce n’est qu’un début ! Rencontre.

Pourquoi faire une Club Sandwich 1992 au Queen alors qu’en 1992 les CS n’existaient même pas ?

Le Queen en 1992 a été notre entrée dans les nuits parisiennes, les premières grosses sorties ! On y retrouvait tous nos amis et c’était tous les soirs la folie !
1992 c’était le début de la House Music, le dernier grand mouvement musical en date. Et le Queen a été un lieu majeur pour l’explosion de cette musique !
C’était aussi La boite gay parisienne qui succédait au mythique BOY .
C’est au Queen que nous avons pris goût aux délires nocturnes.
Club Sandwich a commencé en 2005 dans un tout petit club et c’était à cette époque très underground et très surprenant, la nuit parisienne était au point mort, puis nos soirées ont pris de l’ampleur et se sont transformées en fabuleux bals costumés. Souvent comparées aux soirées du Palace par les parisiens et au Studio 54 par les new-yorkais, en fait un feeling général très end 70’s early 80’s ! Chic & très décadent !
Aujourd’hui nous voulons proposer une nouvelle dynamique pour Club Sandwich et Samedi 21 Janvier au Queen sera très 90’s, Gros Club, fusillé de Light Multicolor, énorme son ou tout sera permis au niveau des looks !
Club Sandwich 1992 promet d’être Girlinkiesque ! (de la soirée Kinky Girlinky – le top du top de la club culture à Londres début 90’s )

 Quels déguisements avez-vous prévu pour l’occasion ?

Nous préférons le mot costume que déguisement… En ce qui me concerne je pense qu’en me voyant les gens vont se demander s’ils n’ont pas avalé par mégarde une pilule magique. C’est assez hallucinogène ! Tout est actuellement dans les mains de notre costumier, le très British Louis Heel. Emmanuel, lui, sera habillé par Jean-Paul Gaultier .

Qu’est-ce qui a changé dans la nuit à Paris entre 1992 et 2012 ?

La cigarette dans les clubs !
Guetta est devenu une mégastar aux USA
Le Palace est redevenu un théâtre
Les Bains douches n’existent plus
Certains ont changé de sexe
Le vestiaire est passé de 2 francs à 2 euros par article

Plus sérieusement : La permissivité en général !

C’était mieux avant ou pas ?

En ce qui nous concerne, nous serions tentés de dire que c’est mieux maintenant car nous faisons la fête d’une manière si privilégiée en la créant et la vivant de l’intérieur, mais plus sérieusement c’est difficile de comparer. Les comparaisons sont souvent liées à des questions d’âge !
Sortir ca rappelle sa jeunesse, son insouciance, alors oui c’était forcement mieux avant … Mais bon, nous ne sommes absolument pas passéistes ?? Le meilleur reste à venir !
Et en ce moment à Paris c’est fabuleux ! L’énergie festive est à son top comme elle ne l’a pas été depuis très longtemps !

Hormis vos soirées, quels sont les lieux où vous sortez à Paris ? Pourquoi ?

En ce moment nous adorons sortir à la soirée organisée par les Mauvais Garçons (Julien Champain et Camille Genton ) "la Garconnière",  au restaurant "Le Dôme du Marais". Un super mélange gay/straight bon chic bon genre déluré très rafraichissant !

Le 24 janvier, vous organisez une party énorme avec Prada et l’artiste Francesco Vezzoli, pouvez-vous nous dévoiler une surprise ou deux ?

Le 24Hours Museum au Palais d’Iena ! Un Musée  Pop Up. Spectaculaire ! Orchestré par notre ami Francesco, mis en scène par Rem Koolhas et fédéré par Prada. Tout est super top secret. Nous pouvons juste dire que nous animons un nightclub trés privé à l’intérieur du musée le soir de l’opening et que notre liste d’invités est wow !

Une fête arty, une fête mode comme celle pour le Sidaction ou une fête tout court, cela s’organise différemment ?

Nous organisons toutes nos soirées avec la même énergie, bonne humeur, créativité et la communiquons généralement aux personnes avec qui nous collaborons. Nous faisons les choses sérieusement sans nous prendre au sérieux . Nous travaillons avec Sidaction pour l’after party du diner de la mode depuis 4 ans. C’est devenu comme une petite famille, nous travaillons ensemble pour faire de ce rendez vous un succès qui permet à Sidaction de lever des fonds pour financer leurs actions et programmes pour la lutte contre le Sida. La prochaine édition a lieu Jeudi 26 janvier 2011 au Pavillon d’Armenonville et nous vous attendons nombreux pour cette after party Club sandwich, dès 22h30…

Quels sont les ingrédients d’une bonne Club Sandwich ?

Le succès d’une Club Sandwich c’est avant tout le mélange ! Tout d’abord, celui des genres of course  !! Gay et straight, Stars incognitos et Inconnus Superstars, Kids de 18 ans et dinosaures noctambules de plus de 70 ans, artistes contemporains et artistes transformistes de cabaret, Aristocratie et sexy bears, profession libérale et plus vieux métier du monde, bon chic bon genre et vulgarité... Nous proposons un écrin ou tout ce petit monde se mélange et s’arrange.

Comment choisissez-vous les gens que vous bookez ?

Les artistes, les DJ ? Nous bookons nos invités au gré de nos rencontres. Cela parait simpliste mais vrai . Nous avons le privilège d’être entourés de personnes très talentueuses. Dernièrement le groupe Brigitte par exemple, on adore Sylvie & Aurélie avec qui nous avons travaillé pour l’amfAR, ou Roisin Murphy pour notre soirée de rentrée .
Pour Club sandwich 1992, nous avons choisi en spécial guest le DJ Matthew Stone qui nous a été présenté par Rick Owens et Michele Lamy ( avec qui nous organisons les soirées Spotlightclub plusieurs fois par an). Il jouera au côté des DJ Florian Sailer et Raffen. Il y aura un live d’Aerea Negrot qui chante sur le dernier album d’Hercules et Love affair, avec qui nous avons collaboré lors d’une soirée privée pour Stefano Pilati. Un conseil , ne manquez pas le show d’Aerea Negrot à la Club samedi soir au Queen… Elle est époustouflante !
Et puis il y a les coups de foudre dans les loges d’un cabaret, et on se dit… Celle la il nous la faut ! Alors voilà... Cela se fait comme ça !

Y a-t-il une égérie des soirées CS ?

Oula ! il y a beaucoup d’égéries à la Club Sandwich, plus démentes les unes que les autres. Il serait impossible de n’en citer qu’une. Notre garde rapprochée est une véritable famille, avec ses codes, ses références, sa joie de vivre et ses failures. L’égérie de la club sandwich ce serait peut être cette grande dame qu’on appelle La Nuit !

Quel est votre rêve de fête en 2012 ?

Pouvoir organiser une fête avec un budget illimité !!!!!

Et sinon, où trouve-t-on le meilleur Club Sandwich de Paris ?

Sans hésiter, à l’hôtel Meurice !

Propos recueillis par Florence Valencourt. Photo : Mathieu Baumer.

 

Pour ajouter un commentaire vous devez vous identifier. S'identifier